•  
  •  
  •  
  •  

Nous voici arrives à viang vieng après un périple de près de 16h…train de nuit de 12h, puis un premier sawngthaew (camion pourvu de deux bancs  à l’arriere) et un bus, tous ajourés pour nous faire passer les postes frontière, avant de prendre un deuxième sawngthaew pour Ventiane qui nous dépose juste au pied d’un bus soit disant vip (vieux inconfortable et pantelant )  garé dans une rue de nulle part.. Mais qui part pour viang vieng rapidement …
Un bus trèssautant au rythme de la route jonchée de nids de poule incessants qui mettent à rude épreuve mon dos déjà endolori par les massages thai et un mon sac à dos…. (je savais bien que j’aurai du laisser mes haltères chez moi, je ne m’en suis pas servi une seule fois…) nous a acheminé de vientiane à viang vieng sous un soleil de plomb en 4h,avec l’impression  de traverser un énorme village de.. 2h de long, une route bordée de maisons en dur côtoyant des baraquements faits de tole et de planches de bois érigés sur un sol terrier et ocre, une bâche tendue abrite parfois une voiture, des enfants qui jouent en bordure de route,  des animaux déambulent le long des berges. Une route qui fait danser les bus, camions, sawngthaew,  minibus et les nombreuses motos dont certaines sont chevauchées par la famille au grand complet….
Parfois quelques espaces d’un vert aride surgissent… Et puis on bascule sur une route sinueuse, chaotique et poussiéreuse qui serpente entre monts et vallées  au milieu d’une nature luxurieuse pour plonger de nouveau dans une route avalee par des villages qui l’encadrent….Les feuilles des arbres bordant les routes d’un marron automnal, ploient sous la poussière ocre des routes,  venue se déposer au gré du passage des véhicules qui l’empruntent…

Ça me rappelle tant la Malaisie….

Nous avons trouvé une pension modeste mais propre, un bungalow avec 2 lits… Au centre…

C’est le cagnard….

Nous voulions de l’authentique, c’est parti…. 🙂

image

image

image

image

image

image

image

Posté avec WordPress pour Android